Recrudescence des arnaques au Président

2015-09-16

Notre cabinet est actuellement confronté à une recrudescence des dossiers dits d’«Arnaque au Président». De quoi s’agit-il ?

Un escroc se fait passer au téléphone pour un avocat renommé et tente d’entrer en contact avec un responsable de votre service comptable.

Une fois en contact avec celui-ci, l’escroc prétexte la réalisation imminente d’une opération ultra confidentielle de rachat d’actions ou de transfert d’entreprise afin de soutirer certaines informations financières importantes (état des comptes bancaires, …).

L’escroc demande à la personne de conserver cette information pour elle et de ne même pas l’évoquer verbalement avec d’autres employés ou dirigeants de la société. Il annonce ensuite à l’employé(e) qu’il/elle va se voir confirmer très rapidement par courriel du CEO la réalisation de l’opération annoncée et son caractère ultra confidentiel.

La personne reçoit ensuite un ou plusieurs courriels provenant d’une adresse électronique similaire ou très ressemblante à celle du CEO lui confirmant la réalisation prochaine de l’opération et son caractère confidentiel.

L’escroc téléphone alors à nouveau à l’employé(e) afin de lui annoncer qu’un important acompte va devoir être versé sur un compte bancaire afin de valider le processus de rachat et que cela va à nouveau lui être confirmé par courriel du CEO.

L’employée reçoit ledit courriel avec mention du montant à verser ainsi que des coordonnées bancaires du bénéficiaire (soit une société située à l’étranger portant un nom tout à fait général (ex. : GENERAL TRADING …).

L’escroc téléphone une nouvelle fois à l’employé(e) afin de lui demander de lui adresser la preuve du ou des virements qu’il/elle vient d’effectuer. L’employé(e) s’exécute ensuite après avoir reçu à nouveau un courriel provenant du soi-disant CEO.

L’escroquerie est alors accomplie.

Que faire afin d’éviter cela ?

A titre préventif, nous vous recommandons d'informer dès à présent votre personnel sur ce type de fraude. Des règles internes soumettant l’exécution de virements portant sur des montants importants à l’autorisation d’au moins deux personnes constituent également une bonne mesure générale de prévention.

Si vous êtes victime d’une telle escroquerie, la première chose à faire est de prendre contact avec votre banque ainsi que la banque destinataire des fonds, afin de les informer de l’escroquerie et de faire annuler le transfert ou, à tout le moins, de geler les fonds auprès de l’organisme destinataire.

Nous vous conseillons également de faire passer votre système informatique au crible dans le but de récupérer tous les courriels échangés entre l’employé(e) et l’escroc et d’en renforcer la sécurité, l’escroc ayant peut-être réussi à pirater votre système afin de connaître le plus grand nombre de détails sur la vie de votre société.

Nous vous invitons également à prendre contact avec nous dans les plus brefs délais afin que nous puissions avec vous :

  • organiser le dépôt de votre plainte auprès des serices compétents de la police et du Ministère public ;
  • prendre les contacts nécessaires avec les autorités judiciaires de l’Etat de l’organisme bancaire destinataire des fonds et examiner toutes les possibilités, dans cet Etat, d’obtenir, dans les plus brefs délais, la restitution des fonds ;
  • de manière générale, examiner tous les recours possibles en droit belge pour tenter de récupérer vos fonds.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Gilles Closon ou Thibaut Matray.

© Matray Matray & Hallet - Mentions légales - Développé par Peps Communication. Tous droits réservés.